La Psychomotricité

Bien plus que du mouvement...
S'entraîner avec une balle Physio
 

QU'EST-CE QUE LA PSYCHOMOTRICITE?

Beaucoup d’expressions dans notre langage montrent que notre vie psychique se reflète dans nos attitudes corporelles et nos mouvements : « avoir la boule au ventre, avoir les pieds sur terre, en avoir plein le dos.. ». Le terme de psychomotricité exprime cette dépendance réciproque entre la sphère psychique et la sphère corporelle.

Ainsi en partant de ce concept, la psychomotricité considère l’activité corporelle comme une manifestation de l'être, avec ses composantes toniques, motrices, émotionnelles, relationnelles et intellectuelles. Toute personne s'exprime dans l'être et dans l'agir, en relation avec lui-même, les autres et l'environnement.

-

La psychomotricité est une méthode thérapeutique destinée aux enfants, aux adolescents et aux adultes ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou émotionnel. Elle étudie les interactions entre perception, sentiments, pensée, mouvement et comportement. Elle observe la façon dont ces interactions se manifestent sur le plan corporel et influencent le mouvement.

 

Le corps en mouvement constitue donc la base du travail en psychomotricité. Au-delà du corps, la psychomotricité considère la personne dans sa globalité, c'est-à-dire qu'elle tient également compte de la vie psychique de celle-ci ainsi que de son environnement physique, social et culturel.

La psychomotricité permet de développer:

  • les habiletés motrices,

  • l’autonomie,

  • les compétences sociales,

  • la confiance en soi et envers les autres,

  • la capacité à gérer ses émotions, 

  • et tout simplement le plaisir d’être en mouvement.

La psychomotricité stimule les ressources de la personne, l’amenant à mieux se connaître et à trouver en elle-même la clé de son développement. Elle améliore l’équilibre entre corps et esprit et contribue ainsi au bien-être physique, psychique et social de l’individu.

Mise en œuvre à titre préventif, la psychomotricité permet également d’améliorer la qualité de vie des individus et d’éviter des retards de développement dès le plus jeune âge.

https://www.psychomotricite-suisse.ch/psychomotricite/

 

COMMENT TRAVAILLE LE PSYCHOMOTRICIEN?

Le psychomotricien est un auxiliaire médical, il exerce donc sur prescription médicale. La profession est encadrée par un décret de compétence inscrit dans le code de la santé publique (disponible ici).

Il est formé à diverses approches, techniques et méthodes destinées à solliciter le patient sur le plan corporel et instaurer avec lui une relation thérapeutique d'alliance. La spécificité du psychomotricien réside dans l’attention et le sens donné aux manifestations corporelles du patient.

 

La psychomotricité (thérapie & rééducation) a une action globale qui utilise les possibilités de mouvement, d’expression et de relation. Elle vise la rééquilibration du lien psychocorporel en prenant en compte les dimensions: corporelle, cognitive, affective et identitaire.

A la suite d’un premier entretien, un bilan psychomoteur est réalisé. En fonction des conclusions de l’évaluation ainsi que des objectifs poursuivis, un suivi spécifique est alors proposé à la personne.

LA PSYCHOMOTRICITE

Parce qu’il y a interaction entre le vécu corporel, les émotions et les pensées... Corps et psychisme sont interdépendants.

 

POUR QUI & POUR QUOI CONSULTER?

Dans le cadre du dépistage, de la prévention, du soin curatif ou palliatif, le psychomotricien s’adresse à des personnes de tous âges présentant des difficultés dans leur organisation psychomotrice et leur vie relationnelle. Les difficultés d’adaptation, d’apprentissage ou les troubles du comportement peuvent être d’origine somatique ou psychique. Ils sont parfois liés à des maladies, déficiences, handicaps ou dégénérescences.

 

Les soins en psychomotricité s’adressent à tous les âges de la vie. Ils peuvent concerner:

Le bébé, le jeune enfant présentant un retard sans ses acquisitions psychomotrices, qui entre difficilement en relation, ne joue pas…

L’enfant ou l’adolescent qui:

- est replié « dans son monde », ne s’intéresse pas à son environnement, accède difficilement aux apprentissages, a des difficultés scolaires;

- bouge sans cesse, ayant des difficultés d’attention et de concentration;

- a un trouble de l’écriture, de motricité fine ou n’investit pas le graphisme;

- présente des troubles de la latéralité, se repère mal dans l’espace et le temps;

- est maladroit, fait tomber les objets, se cogne, tombe souvent, s’adapte mal à l’espace;

- semble trop rigide, hypertonique, bégaie ou a des tics.

 

L’adulte qui:

- a une image négative de son corps, un manque de confiance en soi;

- se sent tendu, angoissé, stressé, anormalement fatigué;

- qui présente des difficultés d’adaptation liées à un handicap.

La personne âgée:

- présentant des troubles de l’équilibre avec ou sans chutes;

- dont l’autonomie est altérée dans les actes de la vie quotidienne;

- ayant des troubles de la mémoire, des troubles du comportement (repli, agitation…).

Toute personne atteinte de pathologie spécifique:

- handicaps moteurs, neurologiques (AVC), intellectuels, sensoriels;

- maladies neuro-dégénératives, maladies d'Alzheimer et apparentées...;

- troubles du spectre autistique, pathologies  psychiques;

- troubles du sommeil, troubles des conduites alimentaires;

- troubles psychosomatiques, maladies graves...

 

QUELS SONT LES TROUBLES PSYCHOMOTEURS?

Le trouble psychomoteur se manifeste à la fois dans la façon dont le sujet est engagé dans l'action et dans la relation avec autrui. Les troubles psychomoteurs sont des troubles neurodéveloppementaux qui affectent l'adaptation du sujet dans sa dimension perceptivo-motrice. Leurs causes sont plurifactorielles et transactionnelles associant des facteurs génétiques, neurobiologiques, psychologiques et/ou psychosociaux qui agissent à différents niveaux de complémentarité et d'expression. Ils sont souvent situationnels et discrets, entravant en priorité les mécanismes d'adaptation, constituant une source de désagrément et de souffrance pour le sujet et son milieu social. Leur analyse clinique s'appuie sur une connaissance référentielle approfondie du développement normal. Elle nécessite des investigations spécifiques dont l'examen psychomoteur, pour appréhender les aspects qualitatifs et quantitatifs des perceptions, des représentations et des actions du sujet (Albaret, 2011).

Les principaux troubles psychomoteurs sont :

- le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité,

- le trouble de l'acquisition de la coordination (dyspraxies / TAC / TDC (trouble du développement des coordinations))

- les dysgraphies de développement,

- les incapacités d'apprentissage non verbal,

- les troubles spatiaux,

- les mouvements anormaux,

- les troubles de la dominance latérale,

- les troubles du tonus musculaire.

Les caractéristiques de ces troubles sont les suivantes (Albaret, 2001 ; Corraze, 1981, 1999, 2010) :

  1. ce sont des troubles perceptivo-moteurs qui affectent les différentes fonctions d’exploration (aspects perceptifs), d’action (sur le milieu physique), de communication (notamment dans ses aspects non verbaux) et les manifestations émotionnelles ;

  2. ils se manifestent par des signes neurologiques doux qui signent l'existence d'un dysfonctionnement cérébral a minima ;

  3. ils sont associés à un complexe psychopathologique, comportant des facteurs émotionnels pouvant aller jusqu’à un véritable trouble psychiatrique qui soulève la question des comorbidités ;

  4. ils demandent une analyse des différentes dimensions (biologique ou organique, écologique, intentionnelle ou téléologique) pour permettre la prise en compte de la pluralité étiologique.

[ d'après un article wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychomotricit%C3%A9 ]

1/7
 

L'ATELIER DE PSYCHOMOTRICITE

Pour quoi?

Le groupe de psychomotricité permet de solliciter votre enfant sur plusieurs plans, qui sont fondamentaux pour son développement: la motricité, les sensations, les sentiments, la relation à soi, à autrui et à son environnement, ainsi que la cognition, c’est-à-dire sa façon d’acquérir des connaissances.

 

La dynamique du groupe permet un jeu de collaboration entre les membres qui le constituent, et un travail sur la confiance en soi et en l’autre.

Durant l’atelier, les thérapeutes se mettent à la disposition des enfants tout en encadrant le déroulement de la séance et en régulant la dynamique du groupe.

 

Nous accompagnons les enfants dans leur explorations corporelles et sensorielles, ainsi que dans des jeux symboliques et créatifs. Tout cela fait également appel à l’imagination et aux émotions des enfants.

Au travers du jeu, ils revisitent et/ou consolident les expériences déjà vécues – tant sur le plan corporel qu’émotionnel – et tente de nouvelles découvertes. 

 

Par ailleurs, cet accompagnement permet l’éveille des capacités d’expression et de communication.

 

 

Pour qui?

Ce groupe thérapeutique s’adresse à des enfants présentant des difficultés d’origines diverses, se manifestant dans les interactions sociales:

  • difficultés de régulation des émotions;

  • troubles du comportement, agitation psycho-motrice, inhibition;

  • problématiques spécifiques (TDA-H, Trouble du Spectre de l’Autisme, trouble neuro-développemental…)

  • difficultés relationnelles, sociales et scolaires.

Comment?

Les ateliers suivent une trame pensée pour le maintien du cadre (règles & organisation), indispensable au processus thérapeutique: chaque atelier débute par un temps de rituel rassurant marquant l’entrée dans l’espace-temps thérapeutique.

 

Par le biais de différentes médiations et propositions axées sur de la créativité, il s’agit de favoriser la prise de conscience des sensations éprouvées et des états émotionnels ressentis pour y mettre du sens.

Les médiations utilisées sont variées et permettent de stimuler, avec l’accompagnement des psychomotricien(ne)s, les compétences motrices, émotionnelles et relationnelles des enfants : argile, arts plastiques, théâtre, jeux de rôles…

 

Un rituel de fin clôture l’atelier, et ce faisant, permet une projection vers la séance suivante.

 

La qualité itérative des temps de rituels permet l’étayage du sentiment de sécurité indispensable à la mise en place d’une relation de confiance qui favorise le lâcher prise et la libre expression.

 

Un temps de retour et d’analyse sur le contenu de l’atelier conclue chaque séance et permet de préparer la suivante.

En pratique?

Cette atelier de psychomotricité est proposé par deux psychomotricien(ne)s:

  • Jean-Guillaume LAVIELLE

  • Nour AL MRAYATI

 

Le groupe à lieu le vendredi, tous les quinze jours, de 18h30 à 19h15.

 

Comment participer?

Avant d’intégrer l’atelier, la réalisation préalable d’un  entretien ainsi que d’un bilan psychomoteur est nécessaire. Celui-ci permet d’identifier la problématique et les besoins de votre enfant afin de définir des objectifs thérapeutiques.

 

Une prescription médicale est indispensable.

 

Cette accompagnement thérapeutique en groupe peut être proposé en tant que tel ou bien en complément de séances individuelles.

Image de Dan Burton

ATELIER DE PSYCHOMOTRICITE

(cliquer pour télécharger la plaquette)